Trench for men

Trench for men
5 janvier 2011 aime comme Marie
Vous commencer à le savoir, il y a toujours un « léger » décalage entre la fin d’une réalisation et le moment où je vous le montre. La faute au temps ; il fait de plus en plus froid, les journées sont de plus en plus courtes et sur ce coup le commendataire était sacrément occupé. Pourtant il est fini depuis le 7 novembre (pour le défi : j’ai rien à me mettre!)
Djé à commencé début novembre son tout premier emploi. Alors pour le féliciter et l’encourager je me suis activée à réaliser une de ces commandes. Cet été il m’avait lancer comme un défi « tu pourrais me faire un trench ?! » Après quelques secondes bouche-bé, mon cerveaux n’a fait qu’un tour et à répondu un « Oui, net et franc »
Comme toute les commandes de djé, ces goûts sont des plus classiques, un trench gris, mais un vrai avec tous les détails qui font un trench, et doublé d’un tissu à rayures grises et blanches (de chez Cousette)

Lors d’une virée shopping un samedi après midi nous en avons profité pour détailler et noter tous les petites choses qui font un trench d’homme. Passage chez Kooples (dont Djé aime la coupe très ajustée des épaules, emmanchures et manches) puis chez Sandro (qui ont une collection automne-hiver très classique mais bourrés de détails 2010-2011) un rapide coup d’oeil chez Loft et Fred Perry (marque chouchou de Djé) Pfuuuuuu ! avec tout ça j’avais de quoi faire !

J’avais repéré de belles gabardines à l’entrée des fournisseurs et quelle surprise Djé l’a choisi grise.

Allez c’est parti pour une revenue des détails. (j’espère que vous êtes bien installé(e)s car il y en a des détails sur ce trench !)

Tout d’abord les boutons. 14 boutons cousu à la main (en même c’est ce qui fait qu’un trench est trench et pas un caban…. ça et la ceinture !) Car, ceux qui lui plaisaient ne pouvaient pas être cousus à la machine…. (et là mes doigts s’en souviennent encore !) Ils sont en métal brossé avec un fini mat.

Ensuite vient le tour des poches, c’est que qui me faisait le plus peur dans cet ouvrage (et les kilomètres de double surpiqure à coudre sur toutes les pièces…) Mais en prenant bien mon temps… elles sont là et presque sans défauts ! (c’est qu’il remarque tout djé !)

Le plus long a été de trouver des boucles de ceintures identiques et de tailles différentes (c’est qu’il en fallait une grande pour la ceinture et deux petites pour les pattes de serrage aux manches…) vous voyez le dilem ! Et bien-sur les boucles devaient être grises et si possible métallique (ou du moins s’accorder aux boutons !!!!)

Il a tout d’un vrai trench-coat, la ceinture à passant à la taille, le large rabat aux épaules, les pattes de serrage aux manches, les pattes d’épaulettes et la fente dans le dos. Il a tout je vous dis….

A la demande de Djé, j’ai même rigidifié le col pour qu’il est un super maintient relevé .
Les pattes d’épaulettes complètement amovibles et leur passants

La fente du dos, la ceinture et les passants.

Un mot du commanditaire/utilisateur du trench : ca faisait un bout de temps que l’idée du trench me trottait dans la tête mais j’avais peur de ressembler à ça :
Alors certes en choisissant gris comme couleur, la comparaison était plus aisée qu’avec un manteau noir ou marron ou même rouge mais je le voulais gris et puis c’est tout. Le livre de patron a été acheté au mois d’aout, le tissu au mois de Septembre et après il fallait laisser le temps a Marie de se préparer. Parce que mine de rien, c’est quand mime un sacre boulot la confection d’un manteau et puis avec le temps on devient de plus en plus difficile niveau finition dans la famille.

Une fois le manteau fini, l’achat des boutons et des boucles fut la prochaine étape, je n’étais pas trop arrête sur ce sujet et je me suis donc laisse conseiller par Marie. Reste encore a mettre les boutons a l’intérieur afin de pouvoir le fermer sans les plis disgracieux.

Merci encore Marie pour le manteau…Benji attend le sien.

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*