Ma jupe couleur Menthe-à-l’eau

Ma jupe couleur Menthe-à-l’eau
18 janvier 2012 aime comme Marie

Il y a des souvenirs d’enfance qui nous marquent et qui nous accompagnent tout au long de notre vie… Ceux que l’on pensait perdus à tout jamais et qui nous reviennent comme un boomerang ! Cette jupe menthe-à-l’eau en est le parfait exemple…

Il y a quelques jours Corentine m’avertit d’un arrivage de plumetis chez Motif Personnel aux couleurs éclatantes…. ni une, ni deux, j’enfourche mon vélo et à moi ces nouveautés ! J’ai longuement hésité entre le bleu Klein et ce turquoise qui pique les yeux (enfin longuement, pas tant que ça…. cette couleur était pour moi !)
Les nouveaux plumetis sont tout simplement superbes, j’avais envie de tous les prendre : une tunique dans le rose poudré, un châle carré dans le magnifique bleu Klein, et pourquoi pas un débardeur dans le vert….. J’ai tout de suite su que faire de ces nouvelles étoffes. Mais celui qui a fait tilter mon cœur est cet intrigant turquoise, celui là, il deviendrait une jupe-qui-tourne.

Ravie de mon choix je me suis empressée de couper, coudre et porter ma jupe, me voilà tournant telle une toupie folle, ma nouvelle jupe tourne, tourne, tourne jusqu’à la taille (oup’s, penser à mettre des collants opaques et me méfier des rafales de vent sournois) Ce n’est qu’une fois la jupe finie que j’ai eu un flashback foudroyant ! 

Petite (8/9ans), j’avais récupéré, de ma cousine, une jupe-qui-tourne que j’adorais (elle tournait vraiment bien) Parsemée de tâches de gras cette jupe avait été décrétée « vêtement pour te déguiser » (comprenez par là, à ne porter que pour jouer) Vous imaginez la torture, il m’était impossible de porter cette jupe-qui-tourne en dehors de la maison…. J’ai du être insistante (chiante, énervante, entêtante – rayer la mention inutile, ou pas !) car un matin au réveil, mamô m’a donné la permission de porter cette jupe « pour de vrai » !!!! Autant vous dire que ce matin là, je me suis préparée et habillée en un éclair, ce n’est qu’arrivée au perron de l’école qu’une sensation des plus étrange c’est fait sentir….j’étais tellement heureuse de porter cette jupe que j’en avais oublié d’enfiler ma petite culotte… (grand moment de solitude) Je suis rentrée à la maison aussi vite que possible, prétextant un oubli de trousse à Papa surpris de me voir si vite de retour, réparer ce malheureux oubli….

Aujourd’hui je n’oublie plus mes sous-vêtements et je peux porter de nouveau ma jupe-qui-tourne
Bon pour les petits détails technique couturesque : la jupe est en cercle (donc zéro couture) agrémenté d’une large ceinture de jersey (donc zéro élastique)

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*