L’uomo del mare

L’uomo del mare
2 mai 2011 aime comme Marie
L’avantage d’héberger une fée couturière est que l’on peut être sollicité au grès de ses envies. Depuis ma chemise en liberty , elle a été bien occupée et a habillé d’autres membres de la famille.

Aussi lorsqu’elle me propose une marinière le « must have », j’hésite un peu. Le côté marin ou joueur de foot de maintenant ne me tente pas. Comme elle n’est pas à cours d’arguments, elle me propose un tissu rayé rouge et beige et je peux même choisir la dominante des rayures. Comment voulez-vous qu’un père résiste à sa fille dans ces conditions ?

Boutons riquiquis (très difficile à trouver) mais pas chez ma mercière préférée

J’ai à peine donné mon accord que la confection commence. Elle connaît tellement bien ma taille que juste quelques ajustements sont nécessaires. Je lui demande en plus une petite patte de boutonnage à l’encolure…pas de problème. Trois coups de (baguette magique) machine à coudre et me voilà avec mon nouveau modèle « Aime comme Marie ».

La liberty touch’ tellement chic sur les hommes (biais mitsi rouge)

Certains se demandent pourquoi c’est empressement : c’est qu’il fallait que nous partions en vacances avec ses nouvelles réalisations. En plus de profiter des visites des sites siciliens, nous avons dû rechercher des endroits photogéniques pour une séance de prise de vue afin de présenter les modèles.

C’est toujours un bon moment, même si je ne suis pas encore un bon mannequin détendu et spontané. Mais je m’améliore d’autant qu’une nouvelle surprise nous attend avant l’été…

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*