Ishbel (pour Mamô)

Ishbel (pour Mamô)
26 mars 2010 aime comme Marie
Je ne présente plus l’Ishbel de Ysolda. Châle qui a fait le tour de la blogosphère cet hiver (oui, oui cet hiver… je suis un brin à la bourre !) Mais je dois avouer que tricoter en anglais me faisait peur (hou la peureuse….) Pas peur genre film d’horreur, mais dans l’esprit : « je ne vais pas y arriver, moi et l’anglais ça fait 2 » (mais je progresse chaque mercredi soir à mes cours d’anglais) ou alors « et si je commence que je rate… j’aurai vraiment les nerfs !! » Harrrg !!!!

mélange alpaga + plumette
matin d’hiver + fog sur la tamise

Ceux qui me connaissent savent que je suis têtue, et pour être sur de ne pas abandonner, je mets toutes les chances de mon côté (un vrai plan d’attaque) :
1 – je choisi le mélange alpaga+plumette irrésistible
2 – je sollicite les connaissances linguistiques de Djé (rappelons qu’il a passé 1an aux States)
3 – j’imprime une antisèche des différents points utiles
4 – je surfe et trouve THE page de site qui montre tous pleins de points en vidéo
5 – ….. quand faut y aller, faut y aller !

Je sors mes aiguilles number five (vous avez vu la maîtrise de l’anglais !!!) Et je me monte mes mailles….

Et alors ? !!!!! Et bien comme sur des roulettes. En 1 semaine c’était réglé ! (j’ai tricoté la taille S) Je n’en reviens pas ! So easy !

Seuls petits bémols :
– j’ai un peu cafouillé sur les derniers rangs (mais c’est pas très grave),
-impossible d’avoir de belles pointes. J’ai pourtant suivi les conseils d’Hélène : « … pour obtenir de belles pointes sans être obligée de tirer comme un malade sur le châle lors du blocage 😀 : faites le dernier rang (charte E) avec des aiguilles N° 5 1/2 et rabattez vos mailles avec des aiguilles N° 6 ! » Mais rien n’y fait…. ça roulotte !
– et le pire de tout : la couleur ne me va pas du tout !!!! Le mélange est pourtant une tuerie (matin d’hiver + fog sur la tamise) Mais, il faut que je sois honnête ce mélange convient beaucoup mieux aux yeux bleus (tricoté en châle en tout cas, je ne désespère pas de m’en faire un gilet plus tard, ou un autre accessoire)

Voilà comment mon Ishbel est devenu l’Ishbel de Mamô (qui a des yeux étrangement identiques à ce mélange ?!!!)

Même si les gênes ne m’ont pas gâtée je suis bien contente que Mamô l’apprécie

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*