Celui qui n’ira pas plus loin que la boite aux lettres

Celui qui n’ira pas plus loin que la boite aux lettres
11 juillet 2011 aime comme Marie
(petit top en soie coupe loose déniché à « Take me out » avec Karine le mois dernier)

C’est l’histoire d’une nénette qui comme chaque année s’interroge sur une pièce phare des collections actuelles. L’année dernière la combi-short (je n’ai d’ailleurs aucun avis sur la question – tant tôt désirée, tant tôt boycottée et elle ne fait toujours pas partie de ma garde-robe) cet été le pantalon à fleurs….

Après de longues interrogations : j’ose ou j’ose pas ? Avec des talons, ou à plat ? Resserré en bas ou large ? avec des smocks ou un bracelet ? Taille haute ou taille basse ? Poches ou pas poches ? J’aurai l’air d’un clown ou c’est sortable ?!?!!!! (bref que de grandes questions VÉRITABLEMENT existentielles, vous en conviendrez)

Mais c’était sans compter sur un coupon de Liberty Mitsi qualité popeline (soit légèrement plus épais que du tana-lawn) (re-colorisé pour B** Point) qui criait inlassablement « découpes-moi : découpes-moi ! » (oui, oui, mes tissus me parles !)


Au final j’ai un beau pantalon, catalogué « pantalondudimanche » avec 2 poches, une taille élastiquée (qui permet de le porté taille haute ou basse – zéro prise de risque) et la largeur de bas de jambes intermédiaire (indécise jusqu’au bout !)

Je suis contente de mon pantalon, mais il ne passera pas le portail. Il sera très bien pour les dimanches farnientes (ou tout autre jour de la semaine ou une tenue confortable s’impose). Vous sortiriez avec vous ? Vous prendriez le métro ?!!!!

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*