Ma robe croisée

Depuis le temps que je rêve d'une robe cache-coeur. Je trouve cette forme de robe, tellement Femme, c'est pour ma part, la forme qui sied à toutes les morphologie. J'ai en tête une robe de Diane Von Furstenberg (quel nom imprononçable !) Je me damnerai pour en essayer une vraie, alors imaginer si je pouvais en avoir une dans ma penderie !

Avant de me lancé dans la confection d'une telle robe, je teste différents modèles de robe croisée. Après un premier échec cuisant (que vous ne verrez probablement jamais) voici ma deuxième couture, toujours dans le but de créer le patron idéal de robe cache-coeur (les vraies robes de DVF sont en jersey mais pour mes tests, je préfère le coton)

Coupée et cousue dans un superbe coton légèrement satiné, cette robe a de bon atouts. Le croisé offre un joli décolleté sans pour autant avoir le vertige. Ces petits mancherons sont tout ce qu'il y a de plus charmant. (j'aime les épaules que font ce genre de manches)

Les liens de la ceintures sont bien longs. Je peux ainsi, soit faire plusieurs tours, soit laisser pendre et faire un joli nœud.

On remercie toute Blandine d'avoir joué les mannequins d'un jour et de nous avoir présenté ma jolie robe. Si vous saviez comme il lui a été difficile de me la rendre...