Le printemps aux oreilles

Ça fait longtemps que je ne vous ai pas montré de bijoux !!!! Pourtant la boîte aux trésors s'est grandement étoffée ces derniers temps ! (enfin surtout celle de Mamô) Allez comprendre pourquoi ; j'adore réaliser les boucles d'oreilles, mais je n'en porte que très peu (contrairement aux sautoirs, eux c'est tous les jours à mon cou)

1ère BO printanière.
Réalisée dans les tons rose pâle et pêche
Elles sont faites pour aller avec un top à bretelles que c'est cousu Mamô (il faut que je vous le montre)

un couple d'oiseaux, une rose métallique, des étoiles, un cœur, des gouttes d'eau colorées : on sentirait presque l'odeur de l'herbe fraîchement coupée !

Bientôt la suite de la collection...

Cadre BO (pour les amies)

Depuis le temps où je dois vous montrer ces cadres (genre 3 mois) je profite de ce mardi pluvieux pour exposer quelques notes de couleurs !

Mes amies sont toutes aussi coquettes que moi. Comprenez par là que tout comme moi, elles n'ont jamais assez d'accessoires et je vous parle de BO ! Alors, oui cette addiction à la BO est certes très sympathique (c'est vrai que c'est agréable de pouvoir chaque jour accorder nos bijoux à nos tenues) mais l'inconvénient est de pouvoir ranger toutes nos petites merveilles !!!

Après avoir fait celui pour Mamô, je réitére l'opération (en plus petit) pour les copines.


cadre support BO (celui là est pour Delphine)
Format 30x21cm pour environ 20 paires de boucles d'oreilles

celui là est pour Déborah
Format 21x30cm pour environ 20 paires de boucles d'oreilles

et bien sûr ma petite étiquette !

Au dos une belle planche de MDF, comme ça elles pourront soit le fixer au mur, soit le poser sur leur commodes.

Ishbel (pour Mamô)

Je ne présente plus l'Ishbel de Ysolda. Châle qui a fait le tour de la blogosphère cet hiver (oui, oui cet hiver... je suis un brin à la bourre !) Mais je dois avouer que tricoter en anglais me faisait peur (hou la peureuse....) Pas peur genre film d'horreur, mais dans l'esprit : "je ne vais pas y arriver, moi et l'anglais ça fait 2" (mais je progresse chaque mercredi soir à mes cours d'anglais) ou alors "et si je commence que je rate... j'aurai vraiment les nerfs !!" Harrrg !!!!

mélange alpaga + plumette
matin d'hiver + fog sur la tamise

Ceux qui me connaissent savent que je suis têtue, et pour être sur de ne pas abandonner, je mets toutes les chances de mon côté (un vrai plan d'attaque) :
1 - je choisi le mélange alpaga+plumette irrésistible
2 - je sollicite les connaissances linguistiques de Djé (rappelons qu'il a passé 1an aux States)
3 - j'imprime une antisèche des différents points utiles
4 - je surfe et trouve THE page de site qui montre tous pleins de points en vidéo
5 - ..... quand faut y aller, faut y aller !

Je sors mes aiguilles number five (vous avez vu la maîtrise de l'anglais !!!) Et je me monte mes mailles....

Et alors ? !!!!! Et bien comme sur des roulettes. En 1 semaine c'était réglé ! (j'ai tricoté la taille S) Je n'en reviens pas ! So easy !
Seuls petits bémols :
- j'ai un peu cafouillé sur les derniers rangs (mais c'est pas très grave),
-impossible d'avoir de belles pointes. J'ai pourtant suivi les conseils d'Hélène : "... pour obtenir de belles pointes sans être obligée de tirer comme un malade sur le châle lors du blocage :D : faites le dernier rang (charte E) avec des aiguilles N° 5 1/2 et rabattez vos mailles avec des aiguilles N° 6 !" Mais rien n'y fait.... ça roulotte !
- et le pire de tout : la couleur ne me va pas du tout !!!! Le mélange est pourtant une tuerie (matin d'hiver + fog sur la tamise) Mais, il faut que je sois honnête ce mélange convient beaucoup mieux aux yeux bleus (tricoté en châle en tout cas, je ne désespère pas de m'en faire un gilet plus tard, ou un autre accessoire)

Voilà comment mon Ishbel est devenu l'Ishbel de Mamô (qui a des yeux étrangement identiques à ce mélange ?!!!)

Même si les gênes ne m'ont pas gâtée je suis bien contente que Mamô l'apprécie

YES !!! I did it !!!!

Aujourd'hui est un jour à marquer d'une pierre blanche !!! Car ça y est, oui ça y est ,je l'ai ENFIN finie !!!! Pfuuuu je vous raconte pas combien l'assemblage a été long... très long ! Puis une fois les 126 carrés assemblés il a fallu crocheter les 4 tours..... Pfuuuu 4 tours c'est long !!! très long... trop long... j'en pouvais plus...

Mais comme tout ouvrage long et fastidieux : quelle satisfaction de la voir fini. Et surtout quel soulagement. Car jusqu'à la fin j'ai douté des couleurs choisies, et du rendu final.

Bon alors à la maison, elle ne fait pas l'unanimité. Entre les regards de Mamô qui me font comprendre que sa grand-mère avait un édredon dans le même genre ; les remarques acerbes de papa qui me font remarquer que sur la plage arrière de la voiture avec un chien qui remue la tête je suis prête à rejoindre les bidochons au camping cet été ; et mes frères qui médisent sur mon attitude plus que mémère à crocheter, et surtout pour un tel résultat !!!!

Voyons le bon côté de la chose : Pas de risque qu'on me la pique !!!!

En tout cas elle a vite trouvé sa place. Elle remplace les plaids en polaire qui tiennent bien trop chaud maintenant.

Je vous mets tout plein de photos, mais c'est que j'en suis fière !

Une chose de sur, plus jamais je ne recommencerai....

... (Ne jamais dire jamais)

ma nappe à carreaux

"C'est quoi cette nappe que tu portes ?!" voilà quelle a été la réaction de mes frères à la vue de ma dernière tunique..... Sympa hein !?!!!! Et me voilà en train de leur montrer la finesse de ce voile de lin, de leur expliquer que ce tissu est bi-face (comprenez un côté à large carreaux et de l'autre un vichy pour l'empiècement), de leur dévoiler le fil argenté qui illumine ma tunique. Mais non rien ni fait ma dernière tunique est baptisée : "ta nappe à carreaux" !
Et bien j'assume et je la porte avec beaucoup de plaisir !

elle est parfaitement assortie à mes petites baskets argentés
(rien que pour ça je l'aime)

Ce voile de lin est une pure merveille à porter : à la fois léger sans être transparent

de dos

Et bien-sûr, les accessoires qui vont nickel avec : tout d'abord un superbe sautoir multi-rangs (offert mon amie Déborah pour mon anniversaire) chaînes anthracite et rouge (trop mimi) et une belle étoile rouge

...et mon traditionnel serre-tête plume

(l'aventure) Lil Weasel

Il y a quelques mois, Carine que je venais de rencontrer m'a parlé de son projet et de son envie d'ouvrir une mercerie des temps modernes. Plus qu'une mercerie, Carine souhaitait un lieu où nous mesdames (et messieurs, car oui, il y a des hommes qui tricotent et cousent !) pourrions nous sentir un peu comme chez nous. Un lieu où bien sur nous trouverions tout le nécessaire pour tricoter (laines, aiguilles, livre, canapé, thé, café....) mais aussi tout pour la couture (tissus, fils, boutons, livres, atelier collectif, machine à coudre, surfileuse, brodeuse...) Vous imaginez combien j'ai pu être emballée par un tel concept !!!

C'est donc tout naturellement que j'ai proposé à Carine de l'aider dans la mise en place de son projet. Après lui avoir parlé de ce superbe passage, plein cœur du quartier Mongtorgueil (un de mes quartiers préférés de Paris), c'est surtout sur l'aménagement de sa boutique et l'image qu'elle voulait lui donner que je pouvais la soutenir. Ce travail nous l'avons pensé et réfléchi avec mes amies Delphine et Déborah. Aujourd'hui je vous propose de découvrir un peu notre aventure Lil Weasel.

Avant toute chose, nous traduisons en image les envies de Carine. Pour ce faire nous lui avons réalisé quelques planches qui résument le concept de sa boutique et lui faisons part de quelques recommandations (des idées de mobiliers, de couleurs, de matières, de déco, d'aménagement, mais aussi un plan) Ce carnet de tendance est comme un guide, c'est notre fils-rouge.

Une fois ce travail accompli, vient le temps de l'aménagement et là nous lui avons dessiné ses meubles. Nous avons permis à Carine d'avoir ce mur de laine dont elle rêvait. Mais aussi son meuble de mercière avec tous ses rubans ; et sa bibliothèque où les livres sont présentés en facing. Sans oublier l'Atelier, au 1er étage, où nous avons dessiné les bureaux et réfléchi aux différentes utilisations de cet espace (utilisation individuel des machines, ateliers collectifs)
Quel régal et concevoir cet univers.

En parallèle, nous travaillons sur l'identité de sa boutique. Après de longue hésitation sur le nom et sur le look de sa belette, c'est le fabuleux coup de crayon d'Aurélie qui lui donne vie. Ne reste plus qu'à mettre en page, le logo, la papeterie, la sacheterie, les enseigne et bannières, etc...

Aujourd'hui nous sommes fières d'avoir partagé cette aventure avec Carine. Après plusieurs semaines de travail, de rendez-vous, quelques coups de pinceaux par-ci, par-là, après avoir eu la chance d'installer ce fameux mur de laine, quel bonheur de pousser les portes de ta boutique Carine et d'apprécier notre travail ! Merci de nous avoir fait confiance.

Allez place aux photos!


Longue vie à Lil Weasel !

Si vous aussi vous souhaitez être conseillé et/ou aidé, n'hésitez pas, envoyez-nous un petit mail !

Prénoms

Avec les beaux jours qui arrivent les cigognes reprennent du service et déposent de jolis bébés dans des choux ou des roses. C'est l'occasion pour moi de vous montrer un petit aperçu des commandes honorées ces derniers temps.

Pour une jolie petite fille, dont la chambre est parme et turquoise

les jumeaux aussi ont leurs lettres

des couleurs toutes douces pour LOLA, du beige, du vert d'eau et une pointe de rose

et pour TIMEO des couleurs vives et éclatantes

(que c'est agréable de découvrir les lettre dans leur nouvelle maison)

Lil Weasel

Voilà l'évènement que l'on attendait toutes depuis quelques temps !!!!!

Carine nous ouvre (enfin) les portes de sa boutique !

Je suis toute excitée, d'une par parce que je sens que cette boutique va devenir LE nouveau lieu de perdition de toutes couturières et tricoteuses qui sommeillent en nous et puis parce que je suis (quand même) un peu fière d'avoir participé à cette aventure.
Je vous en parlais il y a quelques jours, j'ai travaillée avec mes 2 amies Delphine et Déborah (rayon de cerise) à la mise en place et à la déco de la boutique, et avec mon amie Lilie à son identité graphique !!!! (Pfuuu trop contente la Marie !)

Et qu'est ce qu'on y trouve à Lil Weasel !!!!! Que des merveilles (croyez-moi sur parole !) Du tissus, (de la bonne humeur), de la laine, (des sourires), du fils, des boutons, (des conseils), des rubans, des livres, des ateliers collectifs (j'ai déjà prévu de m'inscrire à quelques-uns!), un coin pour s'asseoir avec ses copines pour boire un thé et tricoter en même temps... Et tout ça avec un accueil sympathique et jovial (Qui a dit que c'était toujours comme ça dans les boutiques parisiennes?!!!) Bref un petit bout de paradis sur terre.

Pour ma part j'y serais Samedi 20 mars à 10h30 pour l'ouverture !!!
(ma CB va chauffer !!!)

Lil Weasel
1 passage du grand cerf - 75002 Paris
Métro : Étienne Marcel, Les halles, Châtelet, Réaumur-Sébastopol



PS : non je n'ai aucune action, ni participation !

Etole japonaise

Voici une autre étole japonaise réalisée pour Kamkam, c'est qu'avec le temps qui s'adoucit les châles sont presque trop chauds !!! (presque seulement)
Plus petite que celle de l'année dernière, elle mesure seulement 2mètres de long et 22cm de large. Sa particularité ? L'étole japonaise est composée de 22 tissus japonais différents.

22 tissus japonais coupés en bandes plus ou moins larges et répartie sur les 2 faces de l'étole.

Des fleurs, des étoiles, des arabesques, des pois, des feuilles...tout l'art graphique japonais

Du rouge, du rose, du vert, du noir, du bleu, du blanc, du jaune, du orange, du marron... une multitude de nuance qui réveille n'importe quelle tenue !

Veste Jakie (bis)

La veste Jackie le retour !!! Après avoir vu partir la première (sans regret, je sais qu'elle est aimée et choyée) Je me devais tout de même de m'en refaire une autre !!!!

Celle-ci est réalisée dans un velours ras trouvé à Marseille à l'automne dernier. J'ai acheté ce tissu spécialement pour cette veste. La doublure a été trouvée le même jour, il s'agit d'un voile de coton (quelle idée de choisir un voile de coton en guise de doublure !!!) j'ai dû entoiler tout mon coupon avant de le couper ! L'horreur ! Plus jamais !
Je crois que ça a été la partie la plus galère de la confection de cette veste, pour le reste on reprend la même recette (moins le stress).... et tout roule !

portée ouverte

ou fermée

J'aime le revers au manche (et voir la doublure)

la doublure (bon d'accord on la voit pas bien.. mais croyez moi elle est très belle !)

de dos

et enfin les boutons (hooo on voit même un bout de la doublure !)

Bon je crois que j'en ai fini avec les vestes (quoique.... peut-être pas !)